Articles

L’Afrique berceau des mathématiques.

Vidéo à voir absolument elle dure 7,13 min !

Le plus ancien objet mathématique est d’origine africaine. Dans les années 50, deux os datés de plus de 20 000 ans ont été découverts dans des couches de cendres volcaniques au bord du lac Edouard dans la région d’Ishango en République démocratique du Congo.Dans les années 1950, l’archéologue belge Jean de Heinzelin mène des fouilles au Congo (l’actuelle Répu­blique démocratique du Congo), près de la frontière avec l’Ouganda, au bord du lac Rutanzige (l’ex lac Albert). L’administration coloniale responsable des Parcs nationaux l’a chargé de l’inspection d’un site, signalé par une mission de reconnaissance en 1935, près du village d’Ishango . Dans cette région volcanique, l’espoir de trouver un Pompéi africain de la Préhistoire est réel, et le jeune géologue comprend son importance. Il en rapporte des objets en Belgique, à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique, dont un attire particulièrement l’attention : un petit os pétrifié d’à peine dix centimètres de longueur, orné d’un cristal de quartz à une extrémité, et comportant trois séries d’encoches groupées

 

L’objet est mystérieux à plus d’un titre : d’abord, les outils manuels sont rares parmi les populations Bantoues apparentées à celles d’Ishango. Ensuite, le cristal de quartz, impossible à détacher du manche, en fait une sorte d’instrument à graver, dans une culture qui n’était pas supposée connaître l’écriture. Aujourd’hui, on ignore encore de quel animal provient l’os pétrifié, mais le problème de la datation est résolu. À l’époque de la découverte, peu de tables de corrections existaient pour dater au carbone 14 les objets pétrifiés trouvés en région volcanique (les tables de corrections sont nécessaires pour tenir compte des variations temporelles des quantités de carbone 14 atmosphérique), mais la méthode s’est affinée et les résultats sont corroborés par d’autres méthodes : l’objet est âgé de 20 000 à 25 000 ans. Nous verrons qu’outre son âge et son aspect inédit, son caractère mathématique rend l’objet très précieux.

 

Ainsi, ce petit objet, trouvé en plein cœur de l’Afrique, 15 000 ans avant les premiers calculs des pharaons et 18 000 ans avant l’émergence des mathématiques en Grèce, étonne beaucoup la communauté scientifique : les traits groupés manifestent une logique mathématique dont il faut trouver la signification.

_done_20090427_123323_les_dossiers-2005-avril_juin_47-fondamental-fondamental11-fu-dossier_47_046_050_page_2_image_0002_w1

Le bâton d’Ishango (à gauche), exposé à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique, constitue le plus ancien témoignage mathématique de l’humanité. D’une dizaine de centimètres, il a été mis au jour lors de fouilles près du lac Rutanzige, à la frontière de l’Ouganda et de la République démocratique du Congo.

 

Source : Pour la Science .fr

#blackinthecity

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    id id vulputate, justo eget felis ut accumsan tempus pulvinar