Entreprenariat Non classé

Leurs produits venus d’Afrique vendus aux Galeries Lafayette!

6231000_0_1000x625

Jus et petits pots de fruits et légumes arriveront début 2017.

Un trio de choc. Joe & Avrel’s est une petite épicerie fine en ligne qui propose des produits alimentaires haut de gamme à influence africaine. A sa tête, trois femmes de Puteaux : Nathalie Schermann, sa fille Stéphanie, étudiante école de commerce, et Paulina Cortes, 38 ans et salariée du groupe UP. Les petits pots et jus sont à base de fruits et légumes inconnus en Europe comme le « safou » ou le « saka-saka ». « Nous voulons faire connaître les produits méconnus en Occident » explique Nathalie Schermann, d’origine congolaise. « On veut casser les clichés qui existent sur les produits africains avec une marque moderne et raffinée » poursuit Stéphanie, 21 ans. Les débuts du projet remontent à avril 2015. Nathalie, qui a terminé 70e sur 18 000 participants à la première édition de « Master Chef » en 2010 et travaillé au Trianon Palace à sa sortie du concours télévisuel, ouvre son restaurant africain à Sartrouville (78). Dans un coin, la femme de 52 ans propose des jus et des pots à base de produits africains. « Les clients adoraient et revenaient seulement pour cela, se souvient Stéphanie. J’ai proposé à ma mère de l’aider à les commercialiser en améliorant le packaging ».

L’étudiante emmène son amie Paulina dans le projet. Les deux copines trouvent le nom de la société assez vite Joe & Avrel’s, en référence aux Dalton et surnom des deux copines Paulina (1,58 m) et Stéphanie (1,95 m) à leur club de basket.

Un an plus tard en mai 2016, le restaurant se transforme en laboratoire pour se consacrer exclusivement qui a terminé 70e sur 18 000 participants à la première édition de « Master Chef » en 2010 et travaillé au Trianon Palace à sa sortie du concours télévisuel, ouvre son restaurant africain à Sartrouville (78). Dans un coin, la femme de 52 ans propose des jus et des pots à base de produits africains. « Les clients adoraient et revenaient seulement pour cela, se souvient Stéphanie. J’ai proposé à ma mère de l’aider à les commercialiser en améliorant le packaging ». L’étudiante emmène son amie Paulina dans le projet. Les deux copines trouvent le nom de la société assez vite Joe & Avrel’s, en référence aux Dalton et surnom des deux copines Paulina (1,58 m) et Stéphanie (1,95 m) à leur club de basket. Un an plus tard en mai 2016, le restaurant se transforme en laboratoire pour se consacrer exclusivement à la production. Aujourd’hui les produits sont vendus dans cinq épiceries fines, à Paris et dans le Val-d’Oise. « L’année prochaine, on compte augmenter la production, gagner en notoriété, en visibilité et en légitimité », poursuit la jeune femme. D’ici la fin de l’année, Joe & Avrel’s devrait intégrer l’incubateur d’HEC et ainsi profiter du réseau de la prestigieuse école de commerce.

UN SALON DE THÉ EN PROJET

Après avoir remporté le concours « Les Epicures », la petite entreprise a été repérée par les Galeries Lafayette. Les produits Joe & Avrel’s y seront commercialisés début 2017. Mais surtout, le trio espère ouvrir un salon de thé africain, au nom de la société, en plein coeur de Paris au printemps prochain.

Source : Le Parisien

#blackinthecity #blackbloggerfrance #blackblogueusefrance #blackblogueuse

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    facilisis felis felis dolor dapibus pulvinar justo luctus sem, elementum ipsum